24 juillet 2013

Chihuly, suite...


Chihuly raffole des fleurs depuis sa tendre enfance, une attirance qu’il attribue à l’intérêt de sa mère pour l’horticulture et les jardins. L’installation Mille Fiori, spécialement construit pour le Musée et d’une envergure de quelque 14 mètres, offrira aux visiteurs de nombreux points de vue. Agencement percutant de formes hétéroclites et de couleurs luxuriantes, cette installation aura toutes les apparences d’un jardin enchanté.









Les Barques ressemblent à des cornes d’abondance. Elles sont venues s’ajouter au répertoire de Chihuly en 1995, lorsque l’artiste et son équipe ont séjourné en Finlande pour la production d’une exposition. D’un geste spontané, Chihuly a lancé à l’eau différents éléments de verre. Aujourd’hui, il présente régulièrement de vieilles barques sur les plans d’eau de certains jardins ou les intègre à ses environnements imaginés pour des musées.








La série des Macchia entreprise en 1981 a amené Chihuly à travailler avec les 300 teintes de verre coloré de la société allemande Kugler. Ces bols sculpturaux se caractérisent par des parois et des bords ondulés, obtenus par effet de gravité, et par leur grand format, qui atteint jusqu’à un mètre de hauteur et de largeur. Regroupées sur de minces socles d’acier et éclairées par le haut, les Macchia aux couleurs éclatantes prennent toute leur vitalité grâce à la lumière qui les traverse et se reflète sur les murs environnants, un effet rappelant les « murs de lumière » des vitraux européens.







Né à Tacoma en 1941, Chihuly est considéré comme le Tiffany de notre époque et explore depuis près de cinquante ans le potentiel plastique du verre soufflé. Exploitant le feu, la gravité, le souffle et la force centrifuge, ce maître accompli jongle avec les couleurs, les reflets et les formes organiques tout en imaginant des effets de répétition, d’accumulation, de superposition et l’agencement de divers éléments modulaires et singuliers pour créer un rythme et des effets visuels sans pareils.

4 commentaires:

  1. Un jardin... extraordinaire! On voudrait s'y promener, sûr de rencontrer des merveilles à chaque pas.

    RépondreSupprimer
  2. Photographies magnifiques...
    Merci de nous faire découvrir cet artiste.

    RépondreSupprimer
  3. Non conosco questo artista e cercherò di approfondire la cosa. E' vero che i suoi giardini sembrano proprio tratti da "Alice nel paese delle meraviglie". Buona domenica, Anna Livia.

    RépondreSupprimer