18 février 2013

Hiver


Ma vitre est un jardin de givre...
Nelligan, "Soir d'hiver"




Soir d'hiver

Ah ! comme la neige a neigé !
Ma vitre est un jardin de givre.
Ah ! comme la neige a neigé !
Qu’est-ce que le spasme de vivre
A la douleur que j’ai, que j’ai !

Tous les étangs gisent gelés,
Mon âme est noire : Où vis-je ? où vais-je ?
Tous ses espoirs gisent gelés ;
Je suis la nouvelle Norvège
D’où les blonds ciels s’en sont allés.

Pleurez, oiseaux de février,
Au sinistre frisson des choses,
Pleurez, oiseaux de février,
Pleurez mes pleurs, pleurez mes roses,
Aux branches du genévrier.

Ah ! comme la neige a neigé !
Ma vitre est un jardin de givre.
Ah ! comme la neige a neigé !
Qu’est-ce que le spasme de vivre
A tout l’ennui que j’ai, que j’ai !...

Emile Nelligan



6 commentaires:

  1. Que vos images sont belles! Que ce poème est romantique! Je vous souhaite quand même le prompt retour du printemps et de sa chaleur!

    RépondreSupprimer
  2. Je n'en ai plus vues depuis longtemps de ces fleurs de givre! C'est beau, mais j'en grelotte!

    RépondreSupprimer
  3. C'est tout simplement magnifique ! mais un peu rafraîchissant...je préfère mes 17° de ces jours-ci ! Baci, a presto !

    RépondreSupprimer
  4. Très joli poste!
    Les photos sont magnifiques!
    Bonne journée à toi

    Bises Cath.

    RépondreSupprimer
  5. Merci de me faire connaître ce poète québécois !
    Pas de givre à ce point ici cette année mais l'hiver n'est pas fini et les matins sont encore froids, -3°!!!
    Belle journée !

    RépondreSupprimer
  6. Ottima la poesia, ma quello che non ho capito è se le finestre sono le tue perché io amerei averle così durante l'inverno. Per niente , come dice mia moglie, sono un uomo del freddo (nato il 24 dicembre).
    Complimenti per il post.

    RépondreSupprimer